La reproduction de tableaux

Pour la décoration

Vous rêvez d’un Monet ou d’un Klimt dans votre salon ? Ces derniers étant d’une rareté et d’un coût exceptionnel, il subsiste cependant une solution alternative : il est possible de s’offrir une reproduction presque parfaite de l’original. Il existe, par exemple, des entreprises spécialisées dans les reproductions de tableaux sur mesure. Ces derniers sont peints à la main par des artistes très minutieux et soucieux du détail. Bien-sûr, ces reproductions n’auront jamais le même cachet que l’original, mais elles seront du plus bel effet dans un salon, ce qui aura le don d’impressionner vos invités et d’embellir votre intérieur avec un style classique ou au contraire, très moderne.

 

L’art accessible à tous

L’art est, la plupart du temps, synonyme d’inaccessibilité. Un tableau du peintre surréaliste Dali peut valoir jusqu’à des millions d’euros et sera doté d’une haute protection, car unique, très rare et extrêmement coûteux, comme si l’œuvre d’art était transcendantale et n’était pas accessible au simple terrien. Seuls quelques privilégiés, ainsi que des musées, peuvent se permettre de les posséder. C’est grâce à l’arrivée du Pop Art, avec notamment Andy Warhol, dans les années 60, que l’art a acquis une certaine accessibilité, notamment grâce à la reproduction en grande quantité de motifs triviaux (on connait tous la Marylin de Warhol). L’œuvre d’art devient donc un produit de consommation de masse et perd de sa valeur en devenant « usuel » et « éphémère ». Il en est de même pour les posters, ces derniers devenant ainsi accessibles au grand public car chacun peut posséder la copie d’un tableau célèbre chez lui sur papier.

Un outil pédagogique

Pour les étudiants en art, l’apprentissage de la reproduction de tableaux en cours d’art pourrait être un outil pédagogique très intéressant. Ainsi, ils apprendraient la façon dont l’artiste a travaillé ses peintures et pourraient découvrir les moindres détails cachés disséminés dans la toile. Ce serait un véritable travail de recherche qui devrait être exclusivement utilisé à l’apprentissage et non à la falsification de tableaux. Ces derniers pourront également servir de décoration pour les salles de classes ou autres établissements.

Cours d’art : La sculpture

La sculpture est un art noble qui demande d’avoir une bonne perception d’un objet dans l’espace. Le talent et l’imagination sont, certes importants, mais ils ne sont pas suffisants. Il convient, en effet, de connaître quelques techniques afin de pouvoir laisser sa créativité s’exprimer.

Les différentes formes de sculpture : le relief et la ronde-bosse

Une sculpture en relief est fixée sur un plan dont elle se projette. On en distingue 4 types. Tout d’abord, le relief écrasé qui est une sculpture avec très peu de relief, soit des formes qui ne se dégagent que très peu du fond. Le bas-relief et le demi-relief sont des sculptures dont le volume qui sort du plan est respectivement inférieur, égale ou supérieur au volume total de l’oeuvre. Enfin, les sculptures en haut relief ont, elles, une forme sortant du fond quasiment complètes. La ronde-bosse est une sculpture en trois dimensions posées sur le sol qui peut donc être regardé sous différents angles, comme les fameuses statues grecques.

Les différents supports pour réaliser une sculpture:

Les principaux matériaux utilisés sont la pierre,le bois, la terre et certains métaux,. Il faut noter que la sculpture sur pierre est la plus pointue alors que les oeuvres en terre sont, en général, plus aisées à effectuer. Ainsi, l’apprentissage des rudiments se fait le plus souvent avec de la terre et plus particulièrement de l’argile.

Toutefois, d’autres matériaux sont utilisés par les artistes contemporains tel que le verre, le textile, le plastique ou encore la glace. Certains artistes sculptent la glace avec des tronçonneuses afin de créer des oeuvres aussi impressionnantes qu’éphémères.

Enfin, l’informatique et les logiciels d’images de synthèses en 3D permettent de modeler un objet et de le transformer avec divers outils informatiques. Il est possible ensuite de créer physiquement l’objet ainsi élaboré avec une imprimante 3D. Ce procédé est souvent utilisé dans l’animation 3D.

La céramique et le verre

La céramique et le verre appartiennent aux « Arts du feu » et leur histoire marque le pas entre artisanat et art. Basées sur l’axe « matériau – façonnage – cuisson » comme pour l’artisan boulanger, elles ont d’abord été utilisées pour créer des objets fonctionnels. La diversité des créations et l’évolution des techniques les ont élevées au rang de disciplines artistiques.

Céramique : antique et moderne

Apparue dix-mille ans avant notre ère, sa déclinaison primaire fut la poterie, à base d’argile et séchée au soleil. Avec l’apparition du feu, elle a engendré d’autres expressions plus élaborées comme la faïence, le grès ou la porcelaine. Bien après le tour du potier, il fallut attendre le 7ème siècle avant J.C pour que soient créées les célèbres amphores grecques noires et ornées de personnages mythologiques, premières céramiques obtenues par procédé de moulage.

Aujourd’hui artistique ou industrielle, la céramique nécessite des savoirfaire variés comme l’expression plastique, le dessin technique, le façonnage par tournage. Le céramiste apprend aussi à maîtriser l’émaillage, les décors sur cru ou les techniques de cuisson à grand feu.

Verre : art de tous les jours

Les premiers objets fabriqués à base de sable et de chaux furent décoratifs. Au 5ème siècle avant J.C, après le moulage et le modelage manuel, le verre transparent apparaît avec l’idée que l’on peut tailler et polir la matière. De la bulle de verre obtenue par soufflage à l’introduction de couleurs dans le verre plat des vitraux, la technicité n’a cessé d’évoluer dans les arts verriers.

De la pâte de verre translucide époque Art-déco à la pureté du cristal vénitien, l’ingéniosité des techniques verrières surprend toujours. Soufflé, moulé ou pressé, travaillé à chaud ou à froid, le verre s’affiche aujourd’hui en flaconnages luxueux, enseignes lumineuses, lentilles optiques, panneaux solaires ou éprouvettes. Après un Bac STI ou un BTs Dessinateur Arts Appliqués, quatre établissements français préparent au BTS Art céramique.

L’Institut des Métiers d’Arts diffuse des informations utiles à l’obtention du BMA Souffleur de verre ou d’un CAP Arts & Techniques du Verre. C’est un apprentissage passionnant que celui du travail de ces matériaux nobles et si contemporains.

Les cours du soir

Etudiants, employés ou même demandeur d’emploi se précipitent tous vers les cours du soir. Un concept permettant à tout un chacun de profiter d’une formation sans porter préjudice à sa vie professommelle ou estudiantine.

Les caractéristiques des cours du soir

Ces cours correspondent à ce qu’on appelle formation hors temps de travail ou HTT. La fin de l’étude débouche à l’obtention d’un diplôme ou à une promotion au bureau, dans le cas où l’employeur prend en charge l’intéressé. Les cours du soir favorisent aussi la formation incognito, ce qui implique la liberté de l’individu sur plusieurs plans. Et l’étude se veut être peu coûteuse tout en proposant différentes formules.

Le CNAM ou Conservatoire National des Arts et Métiers

Pour parler d’un domaine plus spécialisé comme les arts, le CNAM représente une bonne adresse. Cet organisme a toujours su garder son inégalable réputation aux yeux des entreprises. Que ce soit pour une formation en alternance, par internet ou un stage de formation continue, le Conservatoire National des Arts et Métiers propose et des formules et des méthodes convenables à chaque individu. Cependant, on peut dire que le CNAM est rigoureux en matière d’inscription et de présence.

Seuls les auditeurs inscrits en bonne et due forme, et pouvant présenter sa carte à tout moment pourront entrer en salle. Un grand privilège dont les auditeurs libres ne jouiront jamais durant les 4 années d’études à suivre. Travaux dirigés et fiches sont des moyens parmi tant d’autres pour accompagner ces cours du soir qui sont souvent au rythme accéléré.

Les conditions des cours du soir

Comme toutes choses, les cours du soir possèdent deux facettes au minimum. Ils ne procurent pas que des avantages, car ils exigent une très forte dose de motivation et d’organisation pour aboutir à la fin de ses projets. Puisque la fatigue et les autres responsabilités ne sont jamais loin des différents et habituels soucis de la vie d’adulte.